Little shoes est la boutique référence en matière de chaussures enfant à Aix en Provence.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur notre site et nous vous encourageons a nous contacter grâce a la page contact ou par téléphone

Semelle souple ou rigide ?

Premièrement, on évite les semelles trop rigides.

Contrairement à ce qui a longtemps été préconisé, il faut absolument éviter les modèles dont la voûte plantaire est renforcée, ces chaussures dont la semelle est dure.

Pourquoi ? Jusqu’à l’âge de 4 ans, le pied des enfants est physiologiquement plat.

En grandissant, les muscles vont travailler et le pied se creuser naturellement.

Peut-on conserver les chaussures des plus grands pour les plus petits ?

Quel modèle choisir ?

Non, car chaque pied est unique. Des chaussures déjà portées ont été bien évidemment modelées par les pieds de leur premier propriétaire.

Elles sont souvent affaissées et leur contrefort est moins rigide.

Les chaussures avec renfort de voûte plantaire vont l’empêcher de se développer correctement.

À terme, cela peut favoriser un phénomène de pieds plats physiologique. Une bonne semelle doit être semi-rigide et surtout anti-dérapante.
Pour les plus petits, on choisit de préférence une chaussure qui soutient la cheville, c’est-à-dire un modèle qui la recouvre entièrement, comme une bottine.

Si l’on opte pour un modèle bas, on s’assure que la chaussure ne frotte pas contre la malléole - qui est l’os de la cheville – mais arrive juste en dessous. Dans tous les cas, il doit y avoir un renfort arrière, au niveau du tendon d’Achille.

Pour les plus jeunes filles, on évite les ballerines qui ne soutiennent pas la cheville.

En été, on choisit des sandales dotées d’un renfort avant, qui ne soient pas complètement ouvertes.

Les tongs et les claquettes sont proscrites. Enfin, quel que soit l’âge de l’enfant, on privilégie les modèles avec une semelle et un chaussant en cuir, qui laissent mieux respirer les pieds.

PÉDIMÈTRE À IMPRIMER